L’hiver n’est pas encore là ; profitez-en ! Jardins et balcons se préparent à l’hibernation. Mais il n’est jamais trop tôt pour penser au printemps prochain et créer un bel havre de nature.

Voici 5 conseils avisés :

1. Vive le rouge et l’orange !

Rien de plus déprimant que de retrouver un jardin tristounet au retour de vacances.

Pour démarrer la rentrée du bon pied, jouez les fées « Couleur » en disséminant aux endroits bien en vue quelques potées de dahlias aux fleurs écarlates ou de chrysanthèmes à petites fleurs d’un beau jaune soleil.

En jardinière, essayez les piments décoratifs rouges et orange : comme par magie, vous vous sentirez tout de suite mieux !

Notre conseil : Rentrez les piments à l’intérieur avant les vrais froids. Une fois les dahlias défleuris, conservez les bulbes au sec jusqu’au printemps. Les chrysanthèmes pourront être replantés au jardin si vous coupez les tiges après la première gelée.

2. Semez des fleurs rustiques

En dehors des régions où l’hiver est très rigoureux, les fleurs rustiques semées à l’automne auront eu le temps de bien s’installer dans le sol, et, au printemps, elles pointeront leurs pousses dès les premiers rayons de soleil : eschscholtzias, lavatères, pavots, soucis, godétias ou pois de senteur peuvent être semés avant le froid, dans un sol pas trop humide, soigneusement biné.

Notre conseil : Semez-les directement à l’emplacement que vous leur destinez. Laissez passer l’hiver. Au printemps, vous pourrez éclaircir les plants trop serrés et repiquer ailleurs les petits plants en surnombre.

3. Ravivez la pelouse

Examinez votre pelouse d’un œil critique. Si elle est très abîmée, il faudra envisager un chantier de réfection complète ; sinon, un peu d’entretien peut lui redonner bonne figure :

Notre conseil : Le gazon vendu en plaques ou en rouleaux comme de la moquette permet de restaurer une petite partie très abîmée. Un peu cher, mais tellement pratique.

4. Pensez déjà au printemps

C’est maintenant qu’il faut mettre en place les bulbes qui illumineront votre printemps.

Pour un bel effet, plantez-les par touffes de cinq ou sept bulbes groupés, de même période de floraison et de couleurs assorties :

Elles attireront l’œil successivement sur les différents coins du jardin.

Notre conseil : Ne retardez pas trop vos achats pour profiter de bulbes bien sains et du plus grand choix possible. Les offres de fin de saison, qui ont passé de longs mois dans les magasins surchauffés, donnent souvent un résultat décevant.

5. Faites des provisions de vitamines

Conservez les pommes, poires, raisins et kiwis dans une pièce fraîche et saine.

L’idéal est une cave sombre non humide, mais un cellier ou un garage sans fenêtre, bien isolés, feront aussi l’affaire.

Disposez les fruits sans qu’ils se touchent, sur des clayettes (ou des cageots à fruits en bois récupérés et posés sur des cales de bois qui laisseront circuler l’air), et laissez-les jusqu’au moment de les manger !

Notre conseil : L’éthylène dégagé par les fruits mûrs accélère la maturation des autres : c’est ainsi que les pommes aideront les kiwis à mûrir ! Surveillez-les pour les consommer au fur et à mesure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.