Les jardinières, les bacs et les pots sont très utiles au jardin, sur les balcons et les terrasses. Nos conseils pour une bonne utilisation.

 

La bonne taille

L’important, c’est la profondeur, le bien-être de vos plantes en dépend :

20 à 25 cm conviennent à des plantes de faible enracinement, qu’il faudra arroser souvent, comme les fleurs d’été (géraniums, pétunias, verveines…).

30 à 40 cm sont indispensables pour installer des plantes plus hautes, plus vigoureuses, des petits arbres des arbustes, des petits conifères ou des plantes grimpantes.

Trous de drainage

Faites-les à la chignole ou à la perceuse dans le bois, l’amiante-ciment ou la terre cuite. Pour éviter la casse, travaillez doucement, en élargissant le trou peu à peu.

Pour trouer vos bacs en plastique, faites chauffer à blanc une pointe d’outil sur la flamme de votre cuisinière à gaz.

Couche drainante

Au fond des bacs, étalez une couche de gravillons, tessons, sable grossier, billes d’argile expansée…

Isolez-la du mélange terreux en la recouvrant d’un morceau de feutre de jardin, d’un voile de forçage ou d’une vieille serpillière, qui retiendra un peu d’humidité. La saison suivante, même si vous changez la terre, vous pourrez réutiliser votre couche drainante.

Si vous n’avez pas de caillou pour boucher un trou d’évacuation, utilisez une capsule de bouteille ou un coquillage.

Attention au vent !

Si les végétaux sont de bonne taille, placez quelques gros galets au fond du bac pour en alourdir la base.

Jamais de terreau pur

Coupez votre mélange pour plantes de balcon ou d’intérieur avec quelques pelletées de sable, pour en améliorer le drainage.

Si vous optez pour des plantes de terre de bruyère, donnez-leur le mélange acide qu’elles aiment. Veillez à toujours grouper des espèces aux goûts communs.

Arrosage facile

Lors de la plantation, installez une portion de drain en plastique (de couleur discrète). Il vous permettra d’arroser sans éclabousser et directement vers les racines.

Du bon usage des bacs à réserve d’eau.

Laissez toujours la terre s’assécher une bonne semaine entre deux remplissages de la réserve, sous peine de voir les racines s’asphyxier par excès d’humidité.

Évitez d’arroser en surface sur la terre, c’est la cause certaine de nombreuses disparitions de plantes.

Écran solaire

Doublez la paroi de vos bacs la plus exposée au soleil.

Si la superposition des matériaux permet un vide, comblez-le d’une substance pouvant s’humidifier rapidement, comme de la tourbe, de vieux chiffons…

Paillez la surface de la terre des bacs.

Utilisez, au choix : des gravillons blancs ou clairs (pour la réverbération des rayons), de la mousse des bois en plaques (elle agit comme une réserve d’eau), des écorces de pin broyées (préférez le petit calibre), ou une petite plante couvre-sol (helxine, petit lierre, pervenche…), qui signalera très vite l’assèchement du sol. Vous protégerez ainsi les racines d’une forte insolation et d’un dessèchement trop rapide, et mettrez en valeur le décor végétal.

Le surfaçage

Si le bac présente un trop gros volume de terre pour permettre un changement de la terre épuisée, évacuez les 10 à 20 cm supérieurs de terre et remplacez-les par un mélange très riche, tout neuf.

Arrosez pour que les éléments nutritifs descendent à hauteur des racines affamées.

Pour déplacer vos bacs

S’ils ne sont pas munis de roulettes et si vous n’avez ni diable, ni plateau à roulettes, utilisez un balai à longs poils, ou, comme les Égyptiens, des rondins de bois.

Si vous faites vous-même vos bacs en bois…

Préférez un bois exotique qui résiste à l’humidité ou, plus économique, un bois traité sous pression, généralement garanti 10 ans.

Si vous utilisez des planches ordinaires, traitez-les avec un vernis marine ou du goudron végétal.

Attendez quelques semaines avant de faire vos plantations, ces produits n’étant guère appréciés par les racines, ou, mieux, doublez votre bac d’un récipient en zinc.

Un grand nettoyage tous les 2 à 3 ans !

Dans la mesure où la taille des plantes le permet, videz totalement vos bacs à réserve d’eau et lavez-les à l’eau légèrement javellisée.

Si leur fond est couvert d’une pellicule de calcaire, détartrez-les avec de l’eau vinaigrée. N’hésitez pas à rincer plusieurs fois avant de rempoter vos plantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.