La diversité au rendez-vous : Saveurs acides ou douces, peaux jaunes ou oranges… on vous aide à choisir !

Citrus aurantiifolia : citrons verts

Il existe deux sortes de citrons verts : l’un au goût très acide, l’autre plus doux, souvent utilisé comme porte-greffe. Le fruit est rond, petit, sa peau est fine et il a peu de pépins. Peau et pulpe sont vertes. On les obtient à partir de semis, mais aussi par écussonnage sur porte-greffe de citronnier.

Variétés conseillées : ‘Mexican’ = ‘West Indian’ (acide), ‘Persian’ = ‘Tahiti’ (doux).

Citrus aurantium : oranges amères, de Séville ou bigarades

L’oranger amer, ou bigaradier, sert essentiellement de porte-greffe. Les fruits ronds à la peau épaisse, d’un diamètre de 7 cm, servent à la fabrication de confitures. Leur saveur est assez acide, mais certaines variétés sont parfois plus douces.

Variétés conseillées : ‘Bouquet de fleurs’, ‘Chinotto’.

Citrus limon : citrons

La plupart des variétés présentent des fruits qui restent verts au lieu de virer au jaune, même à pleine maturité. Le citronnier demande un terrain dégagé, une altitude de 300 à 500 m, une température de 20°C environ, qui varie peu.

Variétés conseillées : ‘Eureka’, Feminello ovale’, ‘Lisbonne’, ‘Prima Fiori’.

Citrus medica : cédrats

Le fruit du cédrat est jaune. Sa forme ovoïde pointue mesure jusqu’à 15 cm de long. Sa peau est très épaisse et rugueuse en surface et sa pulpe, peu juteuse, est acide. Rarement consommé frais, on cultive essentiellement le cédrat pour son écorce à confire. L’arbre est très décoratif et pousse sous abri, sous climats tempérés.

Citrus paradis : pomelos ou pamplemousse

Le pamplemousse possède un fruit jaune à rosé, gros, rond, qui mesure jusqu’à 10-15 cm de diamètre. La plupart des variétés poussent sous des températures dépassant 25°C. Il en existe deux types principaux : ceux à pulpe blanche et les roses ; toutsdeux existent avec ou sans pépins.

Variétés conseillées : ‘Duncan’ (rose), ‘Foster’ (rose), ‘March Seedless’ (blanc), ‘Star Ruby’ (rouge), ‘Thompson’ (rose).

Citrus reticulata : mandarines et tangerines

Les mandarines aiment les températures avoisinant 18°C. Au-delà, les fruits perdent leurs qualités. Les pollinisations croisées entre les arbres, donnent des fruits riches de pépins. Le satsuma est de plus en plus cultivé. Ses fruits sans pépins sont légèrement aplatis et leur belle peau orange renferme une pulpe de saveur douce.

Variétés conseillées : ‘Clémentine SRA 63 et SRA 64’, ‘King’, ‘Mandarine commune’, ‘Satsuma Owari’, ‘Satsuma Wase’.

Citrus reticulata x C. paradisi : tangelos et ugli

Ces nouveaux hybrides, issus du croisement entre mandarine et pamplemousse, présentent les caractéristiques des deux : le fruit orange est plus gros qu’une mandarine, et sa peau fine est facile à peler. On peut les cultiver à l’abri sous climat tempéré où ils offriront parfois des fruits.

Variété conseillée :’Minneola’.

Citrus sinensis : oranges douces

La plupart des oranges douces, comme la ‘Jaffa’, font partie du groupe ‘Valencia’. Les fruits sont de taille moyenne à large, de forme ronde à ovoïde, avec peu ou pas de pépins. Leur délicieux parfum est délicatement acidulé.

Les oranges douces poussent à partir de semis, mais quelques variétés s’obtiennent avec des greffes en écusson.

Les oranges douces se répartissent en trois grands groupes : les ‘Navel’, les sanguines et les ‘Valencia’. Les ‘Navel’ présentent un deuxième petit fruit au sommet du plus gros et sont sans pépin. Elles aiment les climats légèrement plus frais. Le fruit, au doux parfum, se pèle et se tranche facilement. Les oranges sanguines leur ressemblent, mais leur pulpe, leur jus et leur peau sont rouges, sauf si elles poussent sous de fortes températures.

Variétés conseillées : ‘De Malte’ (sanguine), ‘Moro’ (sanguine), ‘Navelina’, ‘Jaffa’, ‘Ruby’ (sanguine), ‘Tarocco’, ‘Valencia’ (sanguine), ‘Washington’ (Navel), ‘Canderena’.

Fortunella japonica, F. margarita : kumquats

Surnommé mandarine de Chine, où il trouve son origine, le kumquat est un arbre plus rustique que les autres. Il supporte des températures allant jusqu’à – 5°C pendant une courte période. Les fruits, que l’on consomme avec leur peau, sont petits et jaunes, d’un diamètre de 3 cm ; leur chair est acidulée. On les retrouve le plus souvent en confiserie.

Les Fortunella japonica sont plus ronds que les F. margarita, plus ovoïdes. Dans les petits espaces, préférez F. Japonica, à moindre développement (2 à 3 m).

Lire également : « Les agrumes : des fruits aussi beaux que bons »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.